La grossesse est-elle compatible avec le yoga ?

La grossesse est-elle compatible avec le yoga ?

Pratiquer le yoga lorsque l’on est enceinte est tout à fait possible. Il suffit de choisir des postures adaptées, de se faire conseiller par un professionnel. Le yoga prénatal peut aider la femme enceinte en phase de grossesse et à la préparation de l’accouchement. Il sera alors possible de se détendre et même de se lier à l’enfant grâce à un joli bola de grossesse

Un yoga tout en douceur

Pratiquer le yoga durant la grossesse va permettre à la future maman de se détendre, d’améliorer sa souplesse, de garder contact avec son corps, son enfant, d’apprendre à mieux respirer, ce qui est très bénéfique pour l’accouchement. Le yoga tout au long de la grossesse va éloigner le stress, l’appréhension, combattre la fatigue, les douleurs récurrentes comme le mal de dos. 

  • Certains types de yoga ne sont pas adaptés à la femme enceinte.
  • Il est donc recommandé de s’adresser à un professionnel connaissant la pratique du yoga prénatal. L’avis du médecin est aussi conseillé.

La grossesse est un grand bouleversement. Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas arrêter toutes ses activités. Discipline ancestrale, le yoga aide à trouver une harmonie et un équilibre entre le corps et l’esprit. Le yoga prénatal va tonifier les muscles de la future maman, soulager ses petits tracas : jambes lourdes, mal de dos, insomnies, stress, la préparer à un accouchement plus zen. Le yoga est interdit en cas de grossesse à risque, d’antécédent de fausses couches, d’hypertension, de problèmes circulatoires graves. Le yoga prénatal apporte sinon une certaine sérénité, du bonheur pour la maman et le bébé.